Le scandale du "calculette gate" a été l’occasion de démontrer que, comme le SNES-FSU, les Français sont attachés à l’égalité de traitement des candidats au baccalauréat sur tout le territoire national.
Cela nous encouragera, dès la rentrée, à continuer de dénoncer inlassablement la réforme du baccalauréat de JM Blanquer et toutes les atteintes portées à l’examen national du baccalauréat, et plus largement à nos métiers et à notre expertise.


Si les examens et les cours s’achèvent dans les jours qui viennent, et les permanences syndicales avec (seules la permanence mail et la permanence stagiaires seront ouvertes pendant les vacances, à partir du 9 juillet), le SNES et la FSU ne désarment pas pendant les vacances tant le gouvernement multiplie les chantiers de destruction massive, espérant créer chez nous découragement et renoncement.

Fusion des académies, menace sur les salaires, les carrières, les retraites, le droit syndical, volonté d’en finir avec les fonctionnaires titulaires pour les remplacer par des contractuels, et bien sûr toutes les réformes concernant directement les collèges et lycées, les futurs concours de recrutement, etc... Autant de raisons pour nous de rester mobiliser et de repartir au combat dès la rentrée ! Rendez-vous au conseil syndical du lundi 10 septembre.

- SIGNER la pétition FSU pour le respect de nos droits : PAS TOUCHE AUX CAP ET CHSCT ! http://fsu.fr/Petition-pour-le-respect-de-nos-droits-PAS-TOUCHE-AUX-CAP-ET-CHSCT


Les derniers articles sur le site national du SNES-FSU :
- CSE du 12 juillet 2018 : la communauté éducative dénonce la méthode du ministre
- Déclaration du SNES-FSU - CSE du 12 juillet 2018
- Téléphone portable au collège après passage au Sénat
- Carrière des professeurs de chaires supérieures : la HEB au sein du corps votée au CTM du 10 juillet