Quelques éléments qu’il faut avoir en tête, concernant la période d’essai...

-  Votre période d’essai est égale à 1/12è de votre contrat initial, ni plus, ni moins.
-  Pendant cette période d’essai, vous n’avez pas à faire des tâches qui ne sont pas dans votre contrat, ni à faire davantage d’heures que celles qui sont prévues par semaine dans votre contrat.
-  Vous devez être payés, même si vous êtes licenciés à la fin de la période d’essai,
-  Le chef d’établissement n’est pas obligé de justifier votre licenciement ; néanmoins, il serait souhaitable d’aller le voir pour demander des explications ; vous pouvez être accompagné du délégué syndical de votre établissement,
-  En cas de rupture du contrat pendant ou à la fin de la période d’essai, vous ne toucherez d’indemnités chômage que si vous avez précédemment travaillé (MI-SE par exemple) au moins 910h au cours des 22 derniers mois.
-  Vous pouvez bénéficier d’une partie de vos heures de formation pendant cette période, si vous les avez négociées avec le chef d’établissement.
-  Quand vous êtes en renouvellement de contrat, vous n’avez pas à refaire une période d’essai. Par contre, si vous passez d’un contrat de MI-SE à un contrat d’AED, vous devez en faire une (il s’agit d’un changement de catégorie).