26 avril 2020

Le SNES dans l’Académie

Vacances confinées mais mobilisées au Snes de Lille

Pendant ces vacances, les militant.e.s du Snes-Fsu sont resté.e.s mobilisé.e.s et à vos côtés, pour vous défendre et vous informer !

Dans ce contexte inédit d’épidémie et de confinement, ces vacances ont été très particulières pour les personnels de l’éducation nationale. Après des semaines de travail éprouvantes pour tenter de garder le lien avec les élèves et pour assurer des cours à distance, soumis à une injonction de « continuité pédagogique » impossible à mettre en œuvre en pratique, les enseignant.e.s avaient bien besoin de vacances sereines et reposantes !

Au contraire, les annonces contradictoires et irresponsables du président et du ministre de l’éducation, sur les dates et les modalités de « réouverture » des écoles, ont ajouté beaucoup d’anxiété dans la profession et suscité des flots de questions !

Pour continuer de mettre la pression sur le gouvernement, défendre les collègues, apporter des réponses claires au sein de cette cacophonie, les militant.e.s. du Snes-Fsu de Lille (qui par ailleurs sont toutes et tous en activité sur le terrain dans leur établissement) sont resté.e.s mobilisées du début à la fin de ces vacances !

L’accompagnement des collègues pour les mutations intra-académiques s’est poursuivi jusqu’au milieu de la 1re semaine des vacances, par mail et téléphone.

Sans répit, suite aux annonces impromptues et contradictoires de la réouverture des établissements scolaires, les militants du S3 ont participé à des réunions de travail en visio-conférence avec l’inspection académique et le rectorat, pour défendre les revendications du Snes-Fsu et mettre la pression sur les autorités académiques et nationales : le 22 avril, groupe de travail préparatoire au CHSCT A (Comité Hygiène, Sécurité, Conditions de Travail), et audience avec le DASEN 59 ; le 23 avril : audience intersyndicale avec la rectrice.

Les militants ont échangé entre eux quotidiennement, par téléphone, mail et visio-conférence, au niveau académique et national, et avec leurs collègues dans les établissements, pour défendre sans relâche la profession et apporter des réponses. En effet, suite aux annonces ministérielles, des centaines de questions sont arrivées sur notre boîte mail, et nos comptes facebook et tweeter : nous avons répondu à chacun.e, et surtout, pris note de tous les problèmes pour les faire remonter et mettre une FAQ à votre disposition.

Pas de « vacances » donc pour la mobilisation des militant.e.s du Snes : en cette période de confinement, plus que jamais, notre action syndicale est un antidote à l’isolement, le seul moyen de défendre notre métier, notre statut, nos conditions de travail.