Quelques informations urgentes : bon courage à toutes et tous !

- programmes : après les annonces d’allègement du nombre de textes (demandées depuis longtemps par le Snes-FSU), notre syndicat est de nouveau intervenu car celles-ci posaient un certain nombre de problèmes pour l’oral ; en effet, les aménagements corrélés à des contraintes conduisent dans certains cas à compliquer la tâche, notamment parce qu’à ce stade de l’année, les séquences sont déjà organisées : dans la voie technologique, notamment, imposer 4 textes en argumentation si les collègues ont choisi de ne traiter cet objet d’étude que maintenant ou après, c’est potentiellement ne pas diminuer le nombre de textes en tout puisqu’on reste à 4 sans pour autant diminuer ce qui précède et qui a déjà été fait. En admettant que les collègues aient terminé deux objets d’étude avec 2x4 textes, il faudrait ensuite 1+4 (non sens pédagogique par ailleurs. On n’imagine pas un groupement avec 1 seul texte). Donc, on arrivait à 13 textes minimum... Bref, c’etait une diminution en trompe l’œil. Ou alors une diminution pour les élèves, qui pourront rayer de leur descriptif des textes déjà vus mais pas pour les profs... qui vont avoir encore la pression pour terminer le programme.
Après intervention du Snes-FSU, il y a une modification intégrée dans la FAQ ministérielle : https://www.education.gouv.fr/reussir-au-lycee/examens-2022-les-reponses-vos-questions-340337 : "au moins 3 textes dont 2 extraits d’une œuvre étudiée et 1 texte pour le parcours dans le cadre de l’objet d’étude « Littérature d’idées » (modification par rapport à la lettre du ministre) et "Au moins un texte, issu de l’œuvre choisie ou du parcours, pour chacun des trois autres objets d’études". C’est peu et une fois encore trop tardif, comme pour les séries générales mais c’est toujours ça de pris !
Il n’empêche qu’il est urgent que le programme soit revu...

- organisation des oraux : à notre demande, un groupe de travail spécifique au rectorat y sera consacré ; nous y porterons toutes nos revendications.