26 décembre 2019

1000 - Les articles des BA

BA317 - Pourquoi contester son rendez-vous de carrière ?

Fin septembre, les collègues qui ont obtenu un rendez-vous de carrière dans le cadre de la campagne 2018-2019 ont pris connaissance de l’appréciation finale de la rectrice. Les nombreuses remontées des collègues ont témoigné d’un manque de cohérence entre les avis posés par les IPR et chefs d’établissement et les appréciations finales de la rectrice.
Comme l’année dernière, la section académique du Snes-Fsu a réagi en invitant tous les collègues n’ayant pas obtenu satisfaction à formuler un recours. Parallèlement, le Snes-Fsu a interpellé le 1er octobre le rectorat sur ces incohérences et a demandé la tenue d’un groupe de travail dans les meilleurs délais pour faire le bilan de cette deuxième campagne des RDVC. À l’heure actuelle, nous n’avons obtenu aucune réponse à notre demande, et cela malgré l’engagement pris par l’administration lors de la campagne précédente de faire un bilan de cette seconde campagne des rendez-vous de carrière.
Cette année, sur les 45 certifié.e.s et la seule CPE qui ont sollicité les élus du Snes-Fsu pour les aider à formuler leur recours gracieux, 14 certifié.e.s et la collègue CPE nous ont déjà signalé avoir reçu une réponse satisfaisante à leur demande. Les collègues n’ayant pas obtenu satisfaction ont tou.te.s été accompagné.e.s dans la poursuite de leur recours afin de saisir la CAP compétente.
Lors de la précédente campagne, plus de la moitié des contestations (tous corps confondus) présentées dans le cadre des instances ont reçu une issue favorable grâce à l’action des élu.e.s du Snes-Fsu au sein des CAP. Sur les 17 contestations des certifiés, 13 ont pu être réévaluées. L’intérêt de saisir la CAP (et de l’existence des CAP) est donc évident !

Maeva Bismuth