1er octobre 2020

1000 - Les articles des BA

BA320 - COVID, une rentrée en décalage...

Lundi 31 aout, 350 enseignant.e.s et personnels d’éducations sont réunis dans la salle du marché couvert de Cambrai... La cité scolaire (collège, lycée, LP) Paul Duez Bettignies organise sa pré-rentrée. Les personnels sont certes masqués, avec des sièges éloignés, mais en pleine crise sanitaire était-ce bien raisonnable ?
Aucune intervention sur le protocole sanitaire, pas de recommandations collectives, pas de message d’information à destination des parents : la situation est annoncée « sous contrôle »...
Aucune distribution ni de masques, ni de gel hydroalcoolique... des collègues inquiets… des militant.e.s Snes-Fsu qui dès le départ alertent, demandent où sont les masques, sans réponse... et qui finissent grâce au contact avec la FSU régionale par annoncer le soir à la direction qu’une dotation nous attend au rectorat...
Mardi 1er septembre, accueil des 2des le matin puis des autres classes l’après-midi… aucun message sanitaire à transmettre, des professeurs principaux qui font au mieux… on a retrouvé les masques - ils sont à Somain - mais bloqués là-bas faute de « clef de réparti- tion »... Les collègues assument des effectifs à 35 en seconde, à plus de trente dans toutes les classes, des salles peu aérées (« pour raison de sécurité 2 fenêtres entrouvertes par salle »), des couloirs trop étroits pour permettre la distanciation, sans plan de circulation... des agents débordés qui ne peuvent tout désinfecter.
Il a fallu un plein engagement des militant.e.s Snes-Fsu locales et locaux pour qu’enfin au bout d’une semaine des masques soient distribués, du gel commandé, un protocole diffusé, une CHS convoquée...
Une rentrée préparée disaient -ils ?

Vincent Perlot