20 octobre 2020

1000 - Les articles des BA

BA_CPE - Revalorisation ou marché de dupes ?

Jean-Michel Blanquer est un spécialiste des annonces. Cet été, il annonçait une prime d’équipement informatique pour les enseignant.e.s (quid des CPE ?), puis… plus rien à ce sujet. Désormais, c’est un « Grenelle de l’Enseignement » qui est annoncé pour le mois d’octobre.
Le ministre promet une « revalorisation des métiers sur le plan financier - pluri-annuelle - » qui serait conditionnée à une transformation profonde du système éducatif, notamment en matière de gestion des ressources humaines et d’évolution des métiers. La conception de la gestion des ressources humaines du ministère est malheureusement connue (cf. article sur les nouvelles modalités de gestion). Quant à « l’évolution des métiers », le pire est à craindre. Alors que les tâches des CPE ne cessent de s’alourdir, la revalorisation serait conditionnée à une nouvelle dégradation de nos conditions de travail ?!
La « revalorisation » Blanquer serait contrainte par une enveloppe de 400 millions d’euros. Outre le fait que cette somme est ridicule au regard du nombre des personnels concernés, le risque est grand de voir annoncer « des primes au mérite » pour quelques-un.e.s seulement et pour lesquelles les CPE seraient de toutes façons exclu.e.s, à l’exception des maigres IMP attribuées au bon vouloir des chefs d’établissement et des dotations accordées par le rectorat. La vigilance s’impose et nous appelons les collègues à être prêt.e.s à se mobiliser pour obtenir une réelle revalorisation qui doit passer par le dégel et le rattrapage du point d’indice de tou·te·s les fonctionnaires.