À l’instar des cloches annonçant Noël, nos managers ont rivalisé d’imagination ce trimestre, au point de proposer une guirlande de surprises à déguster près du sapin.

Un établissement où il faudra bien se couvrir !
Pour ne pas avoir à désinfecter les poignées, l’un propose benoîtement d’enlever les portes.

Nous n’avons pas été tous les jours très sages, mais de là à interdire plus de 6 collègues en salle des profs, celui-ci est bien perché sur son beau nuage.

Quant à l’autre qui prétend prélever, en plus du jour de grève, le lendemain qui est férié, nul doute qu’il n’oubliera pas de déposer, près de la cheminée, son petit boulier.

Le marchand de sable est passé, il se propose d’assister à l’heure d’information syndicale pour y représenter les AED. Qu’il est beau l’esprit de Noël !