6 avril 2014

Mobilisation et Actualité

Collège George Sand de Béthune : enfin entendus ?

14 mois qu’ils attendaient cela.

14 mois qu’ils luttaient contre la direction de l’établissement, arc-boutée sur le projet « une salle une classe », en réalité la volonté d’imposer la sédentarisation des classes, notamment en 6e. Un projet dont la grande majorité des collègues avait pourtant dénoncé les effets désastreux sur le plan pédagogique, mais aussi en terme de « climat scolaire ».

14 mois de pressions, de menaces, de remise en cause des droits syndicaux, et de conseils d’Administration animés (!), où l’autisme faisait office de règlement intérieur.
Mais aussi 14 mois d’engagement collectif, marqués par la naissance d’une section SNES (S1), et d’une lutte ponctuée d’heures syndicales régulières, d’interpellations nombreuses de la hiérarchie (Dasen, rectorat) par la section académique, d’une grève intersyndicale majoritaire, … Et de 3 audiences !

Finalement, la dernière audience semble avoir été la bonne  : le départ annoncé du chef d’établissement marque la reprise en main du dossier par le rectorat, et permet aux collègues d’espérer le retour à des conditions de travail conformes à leurs attentes à la rentrée 2014, mais aussi celui d’un dialogue social rompant avec la verticalité et le mépris.