2 mars 2005

Le SNES dans l’Académie

Communiqué du collège Rabelais - Hénin Beaumont

Communiqué des enseignants du collège Rabelais.

Contredisant totalement la volonté affichée par François Fillon de garantir une Ecole de la réussite pour tous, l’actuel gouvernement continue ses coupes sombres dans l’éducation nationale. Notre région, qui est pourtant particulièrement défavorisée sur le plan socio culturel, est une des principales victimes de cette politique.

En deux ans ce sont plus de 1500 postes d’enseignants qui ont été supprimés dans l’académie de Lille.

Les établissements Héninois sont évidemment eux aussi touchés par ces mesures. Concrètement le collège Rabelais va ainsi perdre 2 classes (une cinquième et une quatrième) et l’équivalent de 3 postes d’enseignants lors de la prochaine rentrée scolaire. En alourdissant considérablement les effectifs, cette mesure ne pourra que rendre le suivi des élèves plus difficile. Dans les médias, François Fillon justifie les suppressions de postes par la baisse des effectifs scolarisés. Cette version des faits est totalement contredite par la réalité puisque, d’après les prévisions, il n’y aura aucune diminution du nombre total d’élèves au collège Rabelais (on en prévoit même quatre de plus !).

Les seules raisons qui guident le gouvernement sont d’ordre budgétaire. Il s’agit de faire des économies à tout prix, y compris en sacrifiant les chances de réussite de la jeunesse d’une région durement touchée par la chômage et la précarité.

Nous appelons la population et notamment les parents d‘élèves du collège, à nous soutenir dans toutes les actions (une pétition va par exemple circuler) que nous mènerons en collaboration avec l’association des parents d’élèves du collège pour revenir sur les mesures inacceptables et dangereuses pour la qualité du service public qui ont été prises.