Depuis la rentrée 2010, nous subissons la « réforme du lycée » imposée par Chatel. Le ministère actuel tarde à en faire un bilan, et à en tirer des conséquences. Pour le SNES-FSU, le bilan est pourtant clair. Et accablant.

Pour mettre la pression sur le ministère, et obtenir enfin une remise à plat de cette réforme qui a fortement dégradé nos conditions de travail, remobilisons nos collègues ! Première étape : un tract national pour remettre le doigt sur tout ce qui fait mal... A diffuser sans modération