Reçu en audience de 17 h à 19 h 30 mardi 27 novembre, le SNES de Lille a porté entre autres les revendications des collègues de lycée touchés depuis 2 ans par la majoration de service (1 h de cours non payée pour enseignement de plus de 8 h devant des groupes de moins de 20).

Le recteur Pollet nous a indiqué :

- qu’il mettrait fin à cette pratique de majoration dès la rentrée 2013, il ne veut plus que l’académie de Lille se singularise dans son interprétation des décrets de 1950 ;

- que rien ne serait demandé aux collègues considérés cette année en « sous-service » pour ce motif (faire remonter les cas au SNES si problème dans les établissements) ;

- qu’une enveloppe d’HSE était laissée à la discrétion des chefs d’établissement qui n’avaient pas majoré les services et dont les VS avaient été retoqués par les services du rectorat à la rentrée de novembre ;

- que cette année, comme l’an dernier, les classes non touchées par la réforme (terminales STG, ST2S) n’entrent pas dans le calcul des 8 heures, de même que l’accompagnement personnalisé (des VS rectifiés par erreur devraient être à nouveau revus : soyez vigilants et sollicitez nous pour intervention).

MAIS les collègues majorés dès septembre resteront majorés cette année !

Ce résultat est une première victoire dont nous nous félicitons, mais qui reste donc insuffisante. Il est à mettre au crédit des actions menées depuis l’an dernier par le SNES-FSU et ses militants : information et mobilisation des collègues, motions en CA, grève académique en 2011 - 2012 et multiplication des grèves locales majoritaires depuis septembre 2012 (Mousseron et Kastler Denain, Wingles, Somain, l’Escaut Valenciennes ...), interventions constantes à tous les niveaux (F.Rolet, secrétaire générale du SNES, étant encore intervenue auprès du ministère la semaine dernière).

Ce résultat nous montre que l’action collective et la mobilisation rendent possibles des victoires syndicales.

Le SNES continue à réclamer la non application pour tous des cette année : il est inacceptable que les collègues majorés initialement ne soient pas immédiatement réintégrés dans leurs droits statutaires

Rendez-vous donc mercredi 28 novembre à 15 h devant le rectorat pour un rassemblement intersyndical (une délégation sera reçue à 15 h), pour demander la fin immédiate des majorations.

Article de presse sur le rassemblement du 28 novembre

Et comme il reste beaucoup à faire, beaucoup à gagner :

Tous en grève mardi 11 décembre

- Pour améliorer les conditions de travail et en finir avec la souffrance au travail

- Pour une revalorisation salariale immédiate

- Pour une loi de refondation de l’Ecole concertée et qui prenne en compte les personnels (suppression de la réforme du lycée et de la voie technologique, du LPC ...)