Après avoir publié le décret d’application en mai au lendemain d’une grève, après avoir supprimé les formations pédagogiques et disciplinaires pour les professeurs et CPE de collèges en juin, la ministre et les rectorats veulent maintenant formater les personnels à la réforme en demandant aux Principaux d’organiser un simulacre de formation en dehors du temps de service ! Lire à ce propos l’Affiche/tract qui décrit comment le rectorat entend faire exploser notre temps de travail

Et ce n’est pas fini… changement de programmes sur les 4 niveaux à la rentrée 2016, réforme de l’évaluation et réforme du DNB à venir !

MEPRISER ET PUNIR semble être la ligne adoptée par le ministère pour faire passer une réforme rejetée par une majorité de parents et d’enseignants. Qui peut croire encore qu’elle sera efficace ?

Télécharger l’affiche « les modalités d’un formatage »

Télécharger le document « missions du professeur-relais »

Le SNES-FSU et l’intersyndicale ont lancé, il y a quelques jours, un appel au refus de se porter volontaire pour être professeur-relais (http://www.lille.snes.edu/spip.php?article3065). Celui-ci rencontre déjà un fort succès dans les salles des profs, ce qui amène certains chefs d’établissements à exercer des pressions pour trouver coûte que coûte des professeurs-relais ou pour imposer des moments de réflexion hors temps de travail, sur la mise en place de la réforme. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à nous en informer. le SNES de Lille signalera au Recteur toute velléité en ce sens, pour lui signifier qu’on ne peut vanter une réforme qui « libérerait » les équipes tout en soutenant des pratiques managériales qui achèvent de la décrédibiliser et cherchent à briser le collectif.

Plus que jamais, il est capital :

- de rappeler que la formation est un droit et non un devoir : cela est rappelé dans le nouveau décret d’août 2014 qui définit notamment les "missions liées" faisant partie de nos obligations de service et la formation n’y est pas mentionnée. La formation n’est donc pas une obligation de service. Partant, un ordre de mission portant sur autre chose que nos obligations de service n’est utile qu’à couvrir les personnels voulant s’inscrire dans la démarche, mais ne saurait rendre celle-ci obligatoire.

- de signer et de faire signer l’appel au refus de se porter volontaire pour être professeur-relais (l’appel et ses documents : http://www.lille.snes.edu/spip.php?article3065), afin d’enrayer le mécanisme de formatage prévu par le gouvernement, et de clamer notre opposition à la réforme du collège. Merci de nous retourner une copie de cette pétition, tout en faisant valoir son existence auprès du chef d’établissement et de ses relais éventuels.

- de rejoindre en très grand nombre la manifestation nationale intersyndicale prévue à Paris le samedi 10 octobre : le SNES a réservé 2 TGV qui se remplissent rapidement (inscription : http://www.lille.snes.edu/spip.php?article3067).

C’est ensemble, dans la construction de ces actions que, dans chaque collège, nous serons en mesure d’imposer nos vues à l’Administration et de défendre nos métiers, et au-delà de confronter Madame la Ministre à la réalité du terrain qu’elle ne pourra plus ignorer.