Un peu plus de 40 T.z.r. ont répondu à l’invitation de la section académique du S.n.e.s. pour une réunion le mercredi 4 octobre, afin de faire le point sur les différentes situations dans l’académie.

Cette année, les conditions de remplacements des TZR se sont dégradées avec de nombreuses affectations hors zone et hors discipline, en documentation principalement. La vigilance de chacun est donc plus que jamais de mise afin de ne pas voir le statut de TZR se précariser davantage.

Nous avons soulevé lors d’un tour de table les différents problèmes que rencontrent les collègues.

Pour les collègues non affectés ou entre deux remplacements, nous rappelons que :

- les services que l’on peut imposer doivent être d’ordre pédagogique et dans le respect de vos qualifications (pas de C.d.i., de travail administratif,etc.)

- vous ne pouvez pas avoir de classes en responsabilité, sauf dans le cadre d’un dédoublement (vous pouvez être appelé à tout moment pour un remplacement !)

- vous n’êtes pas dans l’obligation de faire un remplacement au pied levé dans l’établissement (toutes les missions de remplacement doivent être accompagnées d’un ordre de mission émanant du Rectorat)

- vous avez droit à un emploi du temps fixé pour l’année qui respecte votre quotité horaire de travail hebdomadaire. Votre établissement doit vous le fournir et ce dans le respect de vos qualifications.

- Les remplacements de Robien s’appliquent pour les tzr, de la même façon qu’ils s’appliquent aux autres collègues. Ils ne peut y avoir de remplacement de Robien qu’en dehors des heures établies dans votre emploi du temps. Ce sont des heures supplémentaires qui doivent être rémunérées comme telles. Précisons que si l’on respecte les textes, les tzr devraient être les derniers à qui l’on demande de faire ces remplacements puisqu’ils doivent être effectués en priorité par l’équipe pédagogique de la classe concernée.

Si vous effectuez un remplacement, sachez que toutes les missions de remplacement doivent être accompagnées d’un ordre de mission émanant du Rectorat.

Cette année, le rectorat multiplie les affectations hors zone. Nous rappelons que dans ce cas, vous êtes tenu de rejoindre votre poste. Rédigez ensuite un courrier dans lequel vous signalez le caractère irrégulier de votre affectation puisque votre accord n’a pas été sollicité, envoyez le au rectorat ainsi qu’au SNES.

Comme à chaque rentrée, des collègues se voient affectés en LP ; dans ce cas, vous devez rejoindre votre poste mais refuser la bivalence. Vous n’effectuez que les heures qui respectent votre qualification. Envoyez également un courrier de demande de révision d’affectation au rectorat et au SNES.

Le rectorat multiplie également les affectations hors discipline, en documentation plus particulièrement. Dans ce cas, ne rejoignez pas votre poste mais effectuez vos 18 heures dans votre établissement de rattachement. Rédigez un courrier qui conteste votre affectation (cf courrier disponible sur le site du SNES lien) dont vous nous envoyez un double. Attendez la lettre de mise en demeure et entrez en contact avec nous dès que nécessaire.

Les ISSR sont dues pour tous les jours, même les jours durant lesquels vous ne vous rendez pas dans votre établissement. Elles ne sont pas proratarisées à votre temps de travail.

Vous ne pouvez percevoir les ISSR si vous effectuez un remplacement à l’année (commencé à la rentrée et se terminant au 31 août, un remplacement commencé après la rentrée des élèves et se terminant fin juin vous y donne droit à condition d’avoir signé un ordre de mission daté après le 5 septembre) ou dans votre établissement de rattachement.

La note de service mutations de l’an dernier prévoyait la suppression des 20 pts TZR acquis avant le 1/9/2004 pour les plus anciens d’entre vous. D’après les premiers échos concernant la prochaine circulaire (à paraître en novembre), cette décision serait entérinée, c’est inadmissible ! Il faut que des points soient accordés aux TZR afin de reconnaître la difficulté de leurs missions, et bien sûr des créations de postes nécessaires au fonctionnement des établissements

Cette réunion des tzr en colère a mis en avant la dégradation des conditions d’affectation. Le rectorat semble considérer comme normal de travailler sur plusieurs établissements (jusqu’à 4 pour un poste de 18 heures !) qui peuvent être séparés par un grand nombre de kilomètres. Il semble avoir oublié que les tzr sont affectés sur une zone géographique précise et non pas sur l’académie.

Suite aux nombreux courriers envoyés au rectorat par les tzr en colère, le rectorat reçoit les collègues auteurs de ces courriers en audience pour leur proposer des formations ou pour leur expliquer ce que l’on attend d’eux ! Le SNES peut vous accompagner lors de ces audiences et vous aider à faire respecter vos droits.


Conformément aux décisions prises lors de cette réunion TZR du mercredi 4 octobre nous organisons les réunions TZR décentralisées suivantes :

Réunions BEF du Lundi 23 octobre :

- MAUBEUGE : lycée Pierre Forest 18h

- LILLE ROUBAIX : FSU Villeneuve d’Ascq 18h

- LENS HENIN BEAUMONT : Lycée Darchicourt à Hénin Beaumont 18h

- DUNKERQUE : local de la FSU Malo les Bains 18h

- CAMBRAI : lycée Paul DUEZ 18h

Réunions BEF le 24 octobre :

- DOUAI : lycée Châtelet Douai 18h

- ST OMER : Lycée Ribot St-Omer 18h

- ARRAS : Maison des sociétés 18h

Réunion BEF le 07 novembre :

- BETHUNE : lycée Blaringhem de Béthune 18h

D’autres réunions seront organisées après les vacances d’automne .

L’intersyndicale s’est réunie hier et a décidé de faire une pétition qui sera disponible, à partir de lundi 16 octobre dans l’après-midi.

De plus un rassemblement des TZR devant le rectorat est programmé le mercredi 15 novembre à 15h00.

L’intersyndicale fera une demande d’audience au recteur pour le jour du rassemblement.