Un groupe de travail « collèges » s’est réuni à L’Inspection académique, le mercredi 3 mai 2006, présidé par les Inspecteurs académiques adjoints (Messieurs DURAND, ARNAUD et CHARLOT) et du Vice doyen des IPR, Monsieur VANACKER, responsable au niveau académique du dispositif « Collèges AMBITION REUSSITE ».
A l’ordre du jour étaient présentées les fiches de profil de postes élaborées par les comités exécutifs « Ambition réussite ».

D’emblée, nous avons dénoncé le fait que :
-  peu de comités exécutifs avaient été en réalité mis en place
-  la plupart des fiches de profil de postes ont été élaborées à la seule initiative du chef d’établissement du collège ou des directeurs d’école voire de l’Inspecteur de l’Education Nationale pour les écoles d’une même ville sans aucune concertation, ni participation des membres de la communauté éducative du collège et écoles du réseau Ambition Réussite.

L’IA nous a répondu qu’en dépit de fortes contraintes calendaires, le travail d’élaboration des fiches s’était fait pour autant dans la plus grande transparence d’ailleurs sous l’extrême vigilance des autorités académiques !!

De son côté Monsieur VANACKER reconnaît :
-  que la composition des comités exécutifs s’est effectivement faite « à minima » compte tenu des difficultés rencontrées pour les mettre en place mais formule la promesse d’élargir au maximum la représentation des personnels (COPSY, CPE, enseignants...) dès l’année prochaine.
-  que la rédaction des fiches profil de poste a bien été le fait des chefs d’établissement mais ajoute, sans ironie, que dans la mise en œuvre des projets au quotidien, tous les partenaires enseignants et non enseignants seront associés.
-  enfin qu’au niveau académique IEN et IPR avaient veillé scrupuleusement à lancer une dynamique collective de réflexion sur les » profils » de postes.

Le calendrier du mouvement des personnels sur postes à profil en collèges Ambition réussite appelle quelques remarques :
-  5 mai : communication des fiches de postes validées au rectorat pour présentation sur serveur académique avec relais serveur départemental.
-  5 au 13 mai : fiches de candidatures accompagnées d’un CV et lettre de motivation pour candidats.
-  18-19 mai : commission de pré-sélection composées de l’IEN et Principal du réseau.
-  26 mai-2 juin : audition des personnels présélectionnés

 ? Le traitement des postes à profil « Ambition réussite » se fera en dehors du mouvement spécifique des personnels.
Les personnels sélectionnés sur poste à profil Ambition réussite seront affectés lors des opérations de mouvement de mutation intra académique en juin.
 ? Le mouvement des personnels PEGC ayant lieu le 12 mai, des collègues PEGC candidats à un poste à profil en Ambition réussite seront affectés sur ce poste à titre provisoire.

L’analyse des fiches définissant les missions des candidats sur postes à profil suscite de nombreuses remarques et soulève de fortes inquiétudes sur le devenir du métier d’enseignant et la totale déréglementation de notre statut.

 ? Les fiches ne reflètent aucune originalité en ce qui concerne les missions attendues des professeurs référents dans les collèges « Ambition réussite »
A titre d’exemple :
- renforcer la liaison 6e/CM2
- aide aux élèves en grande difficulté
- maîtrise de la langue à l’écrit et à l’oral
- animation d’atelier théâtre, écriture, poésie
- aide aux devoirs
- encadrement des missions des A.E ou Assistants pédagogiques

 ? Pour autant, certaines fiches, s’inscrivent totalement dans les exigences des lois FILLON / DE ROBIEN à travers le plan de cohésion sociale BORLOO,
-  aide à la conception et à la mise en œuvre du P.P.R.E
-  création et suivi du livret des compétences
-  participation à la mise en place de groupes de besoins
-  constitution des groupes d’excellence en cycle central composées « d’élèves les plus talentueux et courageux !! »

 ? Globalement toutes les fiches ciblent le manque de moyens dans les collèges fortement aggravés par les suppressions massives de postes pour remédier aux difficultés des élèves et améliorer les conditions d’enseignement des personnels.

 ? Deux disciplines sont majoritairement retenues : lettres modernes et mathématiques

A toutes nos critiques, Monsieur VANACKER a répondu :
- qu’il y avait en effet nécessité de revoir les champs disciplinaires en raison d’une « trop forte coloration » lettres modernes - mathématiques.
Si l’objectif reste la maîtrise de la langue française, point n’est besoin de demander forcément un professeur de lettres modernes mais plutôt un professeur de lettres classiques où les postes sont en surnombre !!

-  qu’il fallait encourager la bivalence disciplinaire notamment en classe de 6e et donc promouvoir les candidatures de PEGC voire des PLP.
-  qu’il s’agissait en vérité d’ouvrir le plus largement possible les candidatures car il y avait obligation de concilier avec les disponibilités (entendons, la suppression massive des postes) et la volonté de montrer une réelle complémentarité et cohérence dans les missions des professeurs référent au sein des équipes éducatives.

Pour Monsieur DURAND, Inspecteur d’Académie, il est :
-  hors de question de mettre des personnels supplémentaires pour des missions qui existaient déjà dans les collèges REP.
-  tandis qu’il est impératif de porter l’accent à travers les missions sur ce qui doit être approfondi et amélioré.

A notre inquiétude, lors des opérations du Mouvement Intra académique des personnels, de voir des collègues en MCS affectés sur un poste à profil en collèges « Ambition réussite » Monsieur VANACKER a répondu :
-  que les services académiques et rectoraux n’étaient pas dupes du « profilage sur mesure » effectué par certains chefs d’établissements pour contourner la MCS.
Il a tenu à repréciser que les mesures de carte scolaire correspondaient à un « recalibrage » entre les besoins réels des établissements et la baisse démographique dont souffre l’Académie de Lille.

En conséquence tout collègue en MCS à la possibilité d’être candidat mais il ne s’agit pas de »profiter de la situation » pour récupérer le poste.
Les collègues en MCS affectés sur postes spécifiques AMBITION REUSSITE seront traités dans le cadre d’une demande de mutation à l’Intra.
Il en va de même pour les collègues TZR ou en révision d’affectation qui ne pourront en aucun cas être affectés sur un poste à profil en Ambition Réussite s’ils n’ont pas candidatés.

Le dispositif « poste à profil » en Ambition réussite ne peut être perçu comme variable d’ajustement de gestion des postes.
Dans ce contexte, Monsieur VANACKER a convenu que tous les postes à profil ne seraient pas pourvus dès la 1re vague soit 113 postes pour l’Académie, et qu’il y aurait nécessairement une 2nde vague pour poursuivre le recrutement avec un 2nd appel à candidature mais pour une affectation provisoire d’un an.

Nous avons vivement interpellé les autorités académiques sur l’image du professeur référent au sein des équipes pédagogiques dans les collèges « Ambition réussite ».
Après nous avoir rappelé « fermement » que le professeur référent n’avait pas d’autre statut que celui d’enseignant et qu’il n’était pas dans ses missions d’être l’intermédiaire entre les collègues et le chef d’établissement, il a été fait appel à l’humilité des uns et des autres avec la nécessité de trouver des espaces de concertation sans pour autant accorder aux équipes pédagogiques, les moyens de cette concertation sur leur temps de travail tandis que le professeur référent se devait de prendre dès la rentrée scolaire, la température de l’établissement.

Le « collège Ambition réussite » nous a été présenté comme un nouveau cadre permettant d’apporter un plus au fonctionnement de l’établissement !!

Le professeur référent est recruté par lettre de mission pour un contrat implicite de 3 ans.

Afin de garantir sa crédibilité face aux collègues il doit assurer un service en « classe constituée » d’un ½ temps au maximum.

Toute latitude est laissée à l’expérimentation de nouveaux projets mais ce ne doit pas être de l’improvisation !
C’est pourquoi des formations de professeurs référents sont prévues, d’ailleurs inscrites au P.A.F pour l’année scolaire 2006-2007, ainsi qu’un dispositif d’accompagnement sous la houlette des IPR notamment de lettres modernes et de mathématiques.

Ces derniers assureront le suivi intensif de carrière des collègues recrutés sur contrat en Ambition réussite.
Dans le cas où le professeur référent serait « en indélicatesse de sa mission », celle-ci lui sera retirée mais le collègue sera maintenu sur le poste en charge d’autres missions ?

Aucune information claire et précise n’a pu être formulée sur le nombre d’heures effectives à l’emploi du temps du professeur référent dans les collèges « Ambition réussite » si ce n’est la crainte d’une annualisation de son service et donc de la déréglementation totale du statut d’enseignant.

Aucun obstacle ne s’oppose à ce que le collègue sur poste à profil demande sa mutation à l’issue d’une année mais il lui est fortement conseillé d’attendre les 5 années d’exercice en collège « Ambition réussite » pour bénéficier des avantages et bonifications sur lesquelles aucune information n’a été donnée.

Le groupe de travail s’est achevé sur l’engagement formulé par les autorités académiques et rectorales, d’un bilan et d’une évaluation des missions à l’issue de la 1re année de mise en place afin de mesurer la valeur ajoutée pour les élèves dont l’intérêt semble avoir été le fil conducteur de tout le dispositif Ambition Réussite.
Restent à trouver les indicateurs pour mener à bien cette évaluation !