Déclaration du CTP collèges Nord du 17/03/2009


Lors du CTP du 21 mars 2008, nous nous réjouissions de la rédaction d'un règlement intérieur au CTP suite à nos demandes réitérées. Lors de cette séance, nous avions apporté au document un certains nombre d'amendements. Le temps écoulé depuis étant suffisamment long pour que chaque organisation ait pu y réfléchir : il est maintenant temps d'en discuter. Quelle n'est pas notre surprise de constater que le document proposé aujourd'hui ne reprend aucun de nos amendements.

Nous remercions les services pour la qualité et la quantité des documents que nous avons reçus, pourtant nous regrettons l'absence de documents sur l'état des CSR et de l'implantation des postes de stagiaires. Par ailleurs si l'utilisation de l'outil télématique permet un envoi économique, il ne prend pas en compte un délai raisonnable pour effectuer un travail sérieux des représentants des personnels. Le groupe de travail doit se réunir dans un délai raisonnable après la mise à jour la plus complète possible des documents, sauf à considérer que le CTP devra durer au moins une journée complète. Il reste à ce jour encore beaucoup de questions qui demandaient une réponse après le GT. Et nous comptons bien les obtenir en CTP.

En SEGPA, cette année, la baisse de 53 élèves fait diminuer la dotation des établissements de 114 heures. Le nombre de suppressions de postes porte essentiellement sur les postes d’enseignements professionnels. 23 postes sont supprimés. Nous rappelons que les élèves scolarisés en SEGPA ont besoin d’un encadrement spécifique et nous ne sommes pas favorables à la suppression de Formations Qualifiantes. A ce sujet nous vous demandons de clarifier votre position quant à la demande de Monsieur le Recteur de l’académie de fermer un atelier sur trois dans les SEGPA d’ici la rentrée 2010.

Sur la commune de Tourcoing le projet pour la rentrée de 2009 de transférer les élèves des collèges de Branly et de l’Europe dans le nouveau collège Lucie Aubrac nous pose problème car si nous avons dans les documents de vos services la fermeture des postes dans les deux SEGPA, sur la création à Lucie Aubrac, 3 postes sont implantés définitivement et 1 à titre provisoire. Que deviendra ce poste l'an prochain ?

Enfin nous resterons attentifs à la gestion des compléments de services des enseignants de collège appelés à enseigner en SEGPA. Ces compléments doivent se faire sur la base du volontariat et ne doivent pas, comme cela se produit parfois, être utilisés pour abonder les moyens du collège. Ce qui interdit de proposer des postes vacants avec CSD en SEGPA.

En ce qui concerne les UPI, si nous prenons acte des 12 créations pour l’an prochain, nous pensons que ce chiffre reste insuffisant au regard du nombre croissant d’enfants en situation de handicap scolarisés dès le primaire et qui sont appelés logiquement à suivre leur scolarité dans le collège de secteur. Nous regrettons aussi le nombre important de postes vacants ou occupés par des personnels non titrés (Il y en a 21 sur 49 en comptant les 12 créations).

Cette année, le bilan provisoire de ce ctp fait apparaître 172 créations, 162 suppressions dont 85 MCS et 659 blocs de CSD. Ce chiffre aurait pu être beaucoup plus important, mais un grand nombre de collègue font le choix du temps partiel afin de se préserver des conditions de travail acceptables.

Nous rappelons au titre des CSD notre exigence de clarifier la manière dont sont présentés aux collègues les compléments de service dans les établissements : il est indispensable que soient précisés la quotité et le lieu du CSD en différenciant bien collège et SEGPA. Un document écrit permettrait de lever bon nombre d'ambiguïté et éviterait des situations conflictuelles à l'arrivée de nouveaux collègues dans un établissement.

Dans certains établissements, les dotations sont insuffisantes puisque les chefs d'établissements réclament d'ores et déjà des vacataires.

Le nombre de postes vacants dans certaines disciplines, comme par exemple les math, la techno ou les lettres, est très inquiétant eut égard à la situation de ces disciplines cette année où l'on sait que dès la rentrée 2008 les remplacements n'ont pas été assurés et même certaines affections impossibles. Ne faut-il pas y voir là un objectif de gestion comptable qui vise à créer des supports pour les TZR qui seront victimes de carte scolaire ? Cela donne le sentiment que le gouvernement tient surtout à créer les conditions de la mise en place d'une agence nationale de remplacement.

Enfin, avec l'aval de l'inspection académique, le conseil général entreprend, sans consultation véritable des personnels, un certain nombre de restructurations. Celles-ci sont systématiquement l'occasion de supprimer au moins 5 postes. De plus, les personnels reçoivent un traitement opaque de leurs situations administratives, à tel point qu'aucune explication claire n'a pu nous être fournie à ce jour. Nous espérons que ce CTP sera l'occasion de préciser de quelle façon les règles du mouvement seront transgressées, cette fois, pour les collègues des collèges Kernanec, Branly et de l'Europe.

Le CTPD de ce jour consacré aux mesures et fermetures de postes se tient dans un contexte d’actions des personnels mobilisés sur plusieurs fronts :

-celui d’une véritable revalorisation de nos métiers.

-celui du droit à l’éducation pour tous..

-celui de l’emploi dans une académie qui, en cinq ans, a perdu 14%  de ses effectifs enseignants.

-celui de la défense des services publics

La FSU appelle à cesser le travail et à manifester le Jeudi 19 mars.