22 mai 2014

Mobilisation et Actualité

GRETA : Il faut maintenant s’occuper des personnels !

La loi de refondation de l’Ecole a réinscrit les GRETA dans le code de l’Education. Depuis 2013, le comité national de suivi, dont la FSU et le SNES sont pleinement partie prenante, mène des discussions avec le ministère de l’Education nationale. L’année 2013 aura vu la publication d’une série de textes qui ne peuvent être appliqués qu’après validation de l’ensemble des ministères concernés.

La première série de textes a concerné la réorganisation du GIP FCIP académique. Les personnels seront représentés dans les instances du GIP et des élections sont à préparer.

La seconde série de textes concerne les GRETA : ils rétablissent l’existence des GRETA.

La dernière étape concerne les personnels : là aussi des directives devront être validées nationalement avant une mise en place académique. Des discussions doivent s’engager sur les problèmes de gestion des personnels, les obligations de service, les horaires, les salaires et les missions des personnels (c’est l’objet du comité national de suivi du lundi 26 mai).
En attendant, les textes réglementaires de 1993 qui régissent les obligations de service des personnels restent en vigueur.
Depuis 2010, anticipant une future loi jamais mise en œuvre et défavorable aux collègues contractuels, un certain nombre de GRETA de l’académie de Lille ont volontairement dérogé aux textes réglementaires. Ainsi le GRETA des Terres d’Opale en est une illustration : sous prétexte de rentabilité et de sauvegarde de l’emploi, les obligations de service de tous les formateurs contractuels ont été augmentées sans respect des textes réglementaires. Ces mesures se sont accompagnées de pressions importantes sur les collègues. Depuis le début de l’année, les personnels de ce GRETA sont mobilisés pour faire valoir leurs droits. Le SNES les soutient dans leur action. D’autres GRETA comme celui du Douaisis tentent de remettre en cause les droits des formateurs contractuels.
Après 3 années de laisser-aller de la formation continue des adultes au sein des GRETA, Le Recteur de l’académie de Lille semble prendre conscience des situations inacceptables : un état des lieux des pratiques au sein des GRETA est réalisé. Il pourra constater l’état de non-respect des textes réglementaires. Espérons que la nomination d’un DAFCO au 1er juin 2014 permettra de donner un nouvel élan à la formation continue des adultes dans le respect des textes réglementaires au sein de notre académie.
Face à ces attaques, le SNES soutient les collègues pour que les textes réglementaires soient respectés et que soit mis fin à la requalification des heures en dehors de tout cadre réglementaire !
N’hésitez pas à nous contacter : s3lil@snes.edu ou fca@snes.edu