31 janvier 2021

Actualité

Lutte contre la COVID dans les établissements scolaires : le Snes-FSU exige des mesures préventives et immédiates !

Lutte contre la COVID dans les établissements scolaires : le Snes-FSU (...)

STOP À LA POLITIQUE DE TESTS À L’AVEUGLE !

La situation sanitaire se dégrade, les contaminations sont de plus en plus nombreuses mais pour les personnels de l’Éducation Nationale et les élèves, la stratégie active de « tracer, tester et isoler » ne s’applique pas. Depuis la rentrée de janvier, des établissements du second degré voient leurs cas covid+ dépasser largement les 3 cas sans pour autant déclencher rapidement une campagne d’isolement ou de tests contrairement aux affirmations du ministre.

Malgré les questions et les alertes de la FSU, via leurs représentants en CHSCT académique, les mesures de traçage, de test et d’isolement sont partiellement mises en place ; les témoignages d’enseignants à qui l’ARS ou la CPAM a refusé d’enregistrer leur liste de cas contacts sur le lieu de travail se multiplient : « c’est l’Éducation Nationale qui fait le traçage. ». Du côté des autorités, les remontées des situations sont tardives, la prise en compte de tous les cas contacts n’est pas systématisée et aucune mesures d’urgence comme le testing massif des personnels et des élèves ne sont déployées ou beaucoup trop rarement. Il a fallu attendre 44 cas positifs dans un collège de Calais pour que soit proposé de tester tous les élèves de l’établissement.

Dans un collège du Cambrésis, l’alerte CHSCT a été effectuée le mercredi 20 janvier. Le rectorat nous répond qu’une équipe mobile sera dépêchée sur place ... le 4 Février ! Dans un collège du Dunkerquois, les cas positifs chez les élèves et les personnels se multiplient depuis une semaine, aucune stratégie de fermeture préventive de classe ou d’isolement n’est mise en place. Des collègues désemparés doivent trouver un centre pour aller se faire tester quand ils le peuvent, après le travail.

Dans le même temps l’académie organise des tests - à l’aveugle - sur des territoires qui ne sont pourtant pas en tension sanitaire.

Le Snes-FSU ne peut pas croire que cette stratégie ne viserait qu’à continuer à présenter à l’opinion publique une situation maîtrisée, conforme à la communication ministérielle, et que seuls les territoires à faibles taux de contamination feraient l’objet de campagnes de test.
Pour le Snes-FSU, il est urgent de mettre en place les mesures préventives qui s’imposent pour éviter à tout prix la fermeture des établissements.

Lille, le 29 janvier 2021