16 octobre 2016

Droits et Libertés

NE LAISSONS PAS les 8 de GOODYEAR aller en prison !

Les ex-salariés de l’usine d’Amiens-Nord ont écopé de 9 mois de prison ferme en janvier dernier. Une première, alors que les cadres « séquestrés » et l’entreprise avaient retiré leur plainte. Le prétexte de la séquestration cache mal une volonté de criminaliser l’action syndicale.
Les patrons de l’usine de production de pneus Goodyear d’Amiens-Nord, promise à la fermeture en janvier 2013, ont pourtant laissé 1 173 travailleurs sur le carreau.
Durant six années, les projets de restructuration et le manque d’investissement dans l’outil de production avaient été combattus, dénoncés et repoussés par la CGT Goodyear Amiens- Nord.

Rassemblement de soutien
Mercredi 19 octobre et jeudi 20 octobre 2016
Dès 8 h au Parc St Pierre d’AMIENS

Tract en lien ci-dessous