16 février 2014

Mobilisation et Actualité

Réponse du 1er ministre aux organisations syndicales concernant le gel de l’avancement

Le premier ministre s’engage par écrit à ne pas geler l’avancement des fonctionnaires mais dans le cadre de la baisse des dépenses publiques, ce courrier annonce aussi une baisse du nombre de fonctionnaires. Il est donc à craindre fortement que l’éducation nationale en subisse aussi les frais, les postes qui sont donnés à ce ministère sont bien insuffisants au regard des besoins importants dans nos établissements. Le gel du point d’indice depuis 2010 n’est pas remis en question dans ce courrier. Ceci n’est pas acceptable.

Voici trois courbes : l’une représente le point d’indice qui n’a pas évolué depuis 2010, l’autre l’indice des prix et enfin notre pouvoir d’achat...