7 juillet 2018

Mobilisation et Actualité

Scandale au bac dans l’académie de Lille, suite…

Après l’intervention de la section académique du SNES FSU, la Rectrice de Lille est intervenue dans un point presse ce vendredi et a reconnu les dysfonctionnements, même si elle semble minimiser l’incident en affirmant que tout a été géré correctement. Elle a tout de même décidé de convoquer à nouveau les jurys de délibération du lycée Wallon de Valenciennes ce lundi 9 juillet à 17h30, au prix de nouveaux dégâts émotionnels pour les candidats victimes de cette erreur.

Remarquons que les personnes qui ont pris la décision de modifier ou confisquer certaines calculatrices ont été induites en erreur par le revirement du ministère,celui-ci ayant fait acheter des calculatrices mode examen à des milliers de candidats pour finalement autoriser toutes les calculatrices.

Pour le SNES-FSU, cet incident et l’intérêt qui lui est porté montrent à quel point les français sont attachés à l’égalité de traitement des candidats au baccalauréat sur tout le territoire national.
Il rappelle cependant que cette égalité sera impossible avec la réforme du baccalauréat de JM Blanquer et continuera donc de dénoncer toutes les atteintes portées à l’examen national du baccalauréat - les erreurs malencontreuses gérées dans la précipitation ainsi que le projet de baccalauréat local porté par le Ministre lui-même.