Le conseil syndical Langues Vivantes du lundi 8 octobre a pu faire un premier état des lieux concernant la réforme du lycée et les nouvelles « épreuves » prévues pour la session 2013.

Le bilan est accablant : les premières réunions de bassin qui ont eu lieu en présence des IPR, et langue par langue, manifestement faute d’accord suffisant sur les recommandations à donner aux professeurs, font état d’une désorganisation, d’une impréparation particulièrement inquiétantes après 6 semaines de cours et alors que certaines épreuves sont normalement prévues au deuxième trimestre.

Toutes les réunions n’ont d’ailleurs pas encore eu lieu ce qui ajoute au sentiment d’abandon de nombreux collègues. Pour celles qui ont eu lieu, les réponses se sont limitées à des « on ne sait pas », « on vous fait confiance », « tout ira bien, vous savez faire »… Pas de cadrage même académique envisagé, pas d’annales zéro, pas de banques de données pour les compréhensions orales. Pour les épreuves spécifiques de STL, les IPR de langues renvoient à ceux de physique…

Une seule piste à retenir : la non-opposition aux permutations de collègues entre établissements pour se rapprocher un peu plus des conditions du bac « normal », ceci n’étant à ce jour pas traduit en possibilité d’ordres de missions qui couvrent les collègues et entraînent une rémunération.

Compte tenu de cette situation, le conseil syndical a décidé

- d’alerter Monsieur le Recteur

- de faire remonter la nécessité d’une audience ministérielle dans les meilleurs délais pour exiger un moratoire ou a minima un cadrage national de ces épreuves qui remettent gravement en cause la nature et la valeur du baccalauréat. Cela passe par des annales zéro, des semaines cadrées nationalement pour les CO et EO, des copies anonymées, des épreuves définies par série, des ½ journées banalisées pour la préparation des sujets et la concertation lourde qu’elle implique…

- d’appeler tous les collègues – et pas uniquement ceux de langues - à se saisir de l’enjeu et à se mobiliser pour faire voter des motions Bac en CA, pour faire signer la pétition LV ( PETITION, MOTION, AFFICHE :

http://www.snes.edu/Action-contre-les-modalites-du-Bac.html )

- à adresser une lettre collective aux IPR et IG (Voir ci-dessous)

- à alerter localement les fédérations de parents d’élèves sur tous les dérapages et dysfonctionnements prévisibles

Faites nous remonter vos actions, vos motions… Nous en avons besoin pour faire bouger les choses académiquement et nationalement.

Un nouveau conseil syndical langues vivantes sera organisé début décembre.

Modèle de lettre collective aux IPR et IG