24 avril 2020

Actualité

Pas de reprise à partir du 11 mai sans garanties sanitaires pour les AED et les AESH !

La FSU et le Snes-FSU interviennent dans toutes les instances afin que des garanties sanitaires soient assurées pour les AED et les AESH.

La FSU et le Snes-FSU réclament :

  • pour les AESH :

- une protection maximale (masque, gants, gel hydro-alcoolique) pour la reprise,
- la possibilité de continuer uniquement à travailler en distanciel si l’élève suivi ne rentre pas en classe,
- le respect d’une charge de travail raisonnable : par exemple, si un AESH accompagne plusieurs élèves mais qu’ils ne rentrent pas tous en classe le 11 mai, l’AESH n’a pas à accompagner et en présentiel et en distanciel tous les élèves. Aussi nous demandons à ce qu’un AESH ne soit pas réaffecté à l’intérieur du PIAL après le 11 mai avec un élève qu’il ne connaîtrait pas.
- une rémunération pleine sans application du chômage partiel ou d’ arrêt maladie après le 11 mai, même en cas de non-reprise pour garde d’enfants (aussi parce que nombre d’AESH ont continué ou continueront à travailler à distance avec le ou les élèves accompagnés).

  • pour les AED :

- une protection maximale (masque, gants, gel hydro-alcoolique) pour la reprise,
- le respect de l’emploi du temps acté avant le confinement. Les AED ne doivent pas avoir à rattraper, avant ou après le 04 juillet, les heures non-effectuées de leur emploi du temps pendant le confinement. En effet, ils ne sont pas à l’origine de la fermeture de leur établissement et les heures confinées sont réputées travaillées (accord du rectorat)

En cas de problème, n’hésitez pas à nous contacter à s3lil@snes.edu.