26 février 2005

Le SNES dans l’Académie

Découverte professionnelle ... découverte du Medef ?

Découverte professionnelle ... découverte du Medef ?

Ainsi que le prévoit l’arrêté du 2 juillet 2004 (B0 n° 28 du 15 juillet 2004), une option baptisée « découverte professionnelle » (« DP ») doit voir le jour en classe de troisième à la rentrée 2005. Elle a pour vocation de se substituer à terme (rentrée 2006) à tous les dispositifs dérogatoires existants (quatrièmes et troisièmes module et insertion par exemple).

- 2 options peuvent être proposées dans les établissements : DP3 (3h/élève hebdomadaires) et DP6 (6H/élève hebdomadaires, implantées en LP en ce qui concerne l’académie de Lille).

- A l’heure où sont écrites ces lignes, l’absence de texte de textes clairs sur la DP3 quant aux contenus à enseigner, au public visé (il ne doit pas se limiter aux élèves en difficulté), à la formation des personnels et à une démarche volontaire, conduit à penser que ces 3 heures, à l’instar des itinéraires de découverte, deviendront une nouvelle variable d’ajustement des moyens.

En effet, alors que 940 postes d’enseignants sont supprimés dans notre académie à la prochaine rentrée, la tentation sera forte d’imposer cet « enseignement nouveau » (!) aux collègues, sans qu’aucune réflexion pédagogique et disciplinaire soit menée.

- En outre, cette option est d’ores et déjà utilisée comme paravent à la casse de la formation continue accessible à tous, et à la mainmise de l’entreprise sur le collège, sous couvert de « partenariat » et de la funeste autonomie des établissements ...
Jugez plutôt : une formation intitulée « Connaissance de l’entreprise » est proposée actuellement à quelques établissement par district ; elle propose une véritable « immersion en entreprise », associée à une partie théorique présentée conjointement par « les corps d’inspection », « des entreprises locales » et, clou du stage, des « formateurs rectoraux » et ... le MEDEF !
Bien entendu, un stage « Fil » (nullement imposé cela va sans dire) à l’interne permettra plus tard de tirer parti d’un stage, dont on ne sait plus s’il est rectoral ou patronal, afin d’évaluer son « impact ... sur l’organisation de l’éducation à l’orientation dans l’EPLE ». Les CO-PSY sont d’ailleurs gentiment invités à participer au transfert de leurs missions aux professeurs principaux ... Ils apprécieront.

Dans ces conditions, le SNES invite les personnels à ne pas se laisser imposer la DP3, et surtout à ne pas participer à une formation qui tient plus du séminaire d’entreprise pour « supers profs » à la Fillon, que de l’échange de pratiques librement consenti.