Nous étions 10 000 à défiler entre Montparnasse et Place d’Italie ce samedi après-midi, 10 000 à avoir fait l’effort de mettre entre parenthèse vie personnelle et copies, pour affirmer notre rejet des réformes Blanquer !
10 000 fois NON aux réforme du lycée et du bac qui organisent le tri des élèves et la concurrence entre les personnels, en parfaite conformité avec l’insupportable Parcoursup.
10 000 fois NON au projet de Loi dit « Ecole de la confiance » qui veut museler, évaluer, déréglementer et céder l’Education Nationale aux managers, aux intérêts privés et à tous ceux qui défendent un système éducatif caporalisé et ségrégatif qui ne profitera qu’à l’oligarchie des établissements « internationaux ».
10 000 c’est beaucoup, mais ce n’est pas encore assez pour contraindre JM Blanquer à renoncer à son projet, même si notre mobilisation a permis de dégager les regroupements Ecole-collège.
Mais 10 000, avec l’ensemble des collègues qui, dans les établissements, entendent poursuivre l’action jusqu’à la grève pendant les examens, c’est un point d’appui solide pour continuer.


Les derniers articles sur le site national du SNES-FSU

- La FSU mobilisée pour le service public d’éducation !
- Déclaration du SNES et de la FSU au CSE du 16 mai 2019


Se syndiquer, militer

- adhérer en ligne
- télécharger un bulletin d’adhésion
- Espace adhérents (données personnelles, attestation fiscale, carrière...)
- Kit du secrétaire d’établissement - S1 (listes d’adhérents, visuels...)