22 septembre 2018

Le SNES dans l’Académie

CDEN 59 - Politiques départementales (dotations de fonctionnement, travaux...)

Un CDEN présidé par Madame Joëlle Cottenye, Vice-Présidente du Conseil Départemental, a eu lieu vendredi 14 septembre. Madame Cottenye y a présenté les politiques éducatives du département pour l’année 2019. La FSU est revenue sur des mesures prises unilatéralement depuis 3 ans : baisse des dotations de fonctionnement des collèges, externalisation des missions d’entretien... La FSU regrette que les représentants des personnels ne soient pas davantage entendus dans cette instance alors qu’ils sont chaque semaine sur le terrain aux côtés des élèves, des parents et des personnels dans les collèges publics du département. Vous trouverez, ci-dessous, les sujets abordés ainsi que la déclaration liminaire lue par la FSU lors de ce CDEN.

DOTATIONS DE FONCTIONNEMENT POUR LES COLLÈGES PUBLICS

- prise en compte de la hausse prévisionnelle du prix du gaz
- prise en compte de l’augmentation du nombre d’élèves pour revaloriser la hausse de la partie "Activités Pédagogiques" des dotations des collèges concernés.

Pour rappel, il y a trois ans le département a baissé de moitié cette partie AP des dotations.

— Document département en accès syndiqué : dotation de fonctionnement pour les collèges publics

TRAVAUX

Reconstructions terminées :
- Collège Eugène Thomas de Le Quesnoy
- Collège Albert Samain à Roubaix

Reconstruction en cours :
- Collège Robert Schuman à Halluin

Reconstructions à venir :
- Collège Léon Blum à Wavrin
- Collège Jules Ferry à Anzin
- Collège Paul Duez à Cambrai

Réhabilitions en cours :
- Collège Montaigne à Poix du nord (Restructuration partielle et travaux d’économies d’énergies)
- Collège Jean Moulin à Wallers (Restructuration partielle et travaux d’économies d’énergies)
- Collège Roger Salengro à Houplines (Réhabilitation partielle)
- Collège Jacques Monod à Pérenchies (Réhabilitation partielle)

Réhabilitions à venir :
- Collège Anatole France à Sin Le Noble (Restructuration et extension de la demi-pension)
- Collège Wenceslas Cobergher à Bergues (Restructuration de l’établissement et de la demi-pension)
- Collège Chasse Royale à Valenciennes
- Collège Maxence Van Der Meersch à Mouvaux

— Document département en accès syndiqué : programme pluriannuel d’investissement

La FSU a demandé des informations sur d’éventuelles fermetures de collèges dont on entend parler régulièrement. La vice-présidente du conseil départemental, Mme Cottenye, nous a répondu qu’elle n’avait pas d’annonce à faire concernant ce sujet mis à part pour Hautmont où une discussion était en cours avec la municipalité.

Nous avons écrit au président du groupe "Socialiste, radical et citoyen" pour obtenir de plus amples informations sur ces éventuelles fermetures. Monsieur Didier Manier nous a répondu que suite au rapport de la chambre régionale des comptes en mai 2017, le Président du conseil départemental, Monsieur Jean-René Lecerf avait bien déclaré qu’il envisageait "la fermeture de 5 à 7 petits collèges dans les prochaines années" (voir article AEF) . Il nous appartient de rester très vigilants sur ce sujet afin d’éviter des fermetures dictées par une logique économique au détriment des conditions de travail des élèves et des personnels .

LES POLITIQUES ÉDUCATIVES DÉPARTEMENTALES

- La restauration
- Le collège numérique

Plusieurs interventions ont mis en évidence la complexité pour les parents d’utiliser l’ENT "savoirs numériques" et la nécessité pour les collèges d’avoir recours à un autre logiciel coûteux pour la gestion des notes et des absences notamment. La FSU s’interroge donc une nouvelle fois sur l’utilité de l’ENT qui fait, bien souvent, doublon avec un autre logiciel du fait de ses insuffisances, et ne répond pas aux besoins des personnels et des parents. Mme Cottenye nous a demandé d’être patient... ce que nous faisons au passage depuis 3 ans.

- Les achats de matériel pour les collèges publics
- L’utilisation des salles de sport municipales
- L’aide à la demi-pension (ADP)
- L’Aide à la Réussite du Collégien (ARC)
- Le Projet Educatif Départemental du Collégien (PEDC)
- Les aides à la mobilité pour les collégiens issus des collèges en milieu rural
- Le transport culture
- L’expérimentation du dispositif Résidence d’artistes dans les collèges

— Document département en accès syndiqué : politiques éducatives

LES MISSIONS DES AGENTS DÉPARTEMENTAUX DES COLLÈGES

- Mission restauration
- Mission maintenance
Le département confirme, ENFIN, l’importance de la présence d’un agent de maintenance qualifié au sein de chaque collège.
- Mission entretien général
Le département continue son expérimentation de l’entretien général dans 55 collèges malgré les objections répétées des organisations syndicales depuis 3 ans.
- Mission accueil
- Contrats aidés, ils sont supprimés. Certains sont remplacés par des "parcours emploi compétences".

— Document département en accès syndiqué : missions des agents départementaux des collèges


Déclaration liminaire

DECLARATION FSU – CDEN 59 – 14 septembre 2018

Voilà maintenant plus d’un an que le Président et le gouvernement ont lancé leur ouvrage de destruction de notre modèle social. Voilà plus d’un an que les décisions et réformes précarisent davantage les plus faibles au détriment des plus puissants et des plus riches. Derrière des effets de communication, les mesures prises génèrent toujours plus de précarité et de souffrance sociale tout en étant inefficace sur le plan économique. Une politique qui accentue les inégalités et casse les solidarités ne peut représenter l’avenir d’une société au 21e siècle. Les services publics doivent être préservés et renforcés pour l’intérêt général, pour promouvoir des valeurs d’égalité et de solidarité. La FSU n’est pas opposée au changement ni aux réformes lorsque cela représente des progrès pour l’ensemble des personnels et les usagers des services publics. C’est en cela que le département doit agir à son niveau pour l’école publique et les établissements scolaires publics afin de garantir à tous les élèves les meilleures conditions d’accès à la culture.

Concernant ce CDEN, nous commencerons par remercier les services pour la transmission en amont des documents qui nous ont permis de préparer cette instance. L’envoi de ces derniers par mail peut permettre à chacun de les récupérer rapidement mais le poids de l’unique pièce jointe a pu créer quelques désagréments. Il serait peut-être, plus pratique à l’avenir d’héberger les différents documents sur une plate-forme sécurisée et d’envoyer par mail les liens pour les télécharger.

Dans le second degré, la FSU acte quelques avancées sur des sujets abordés depuis quatre ans mais elles sont encore loin de compenser certaines mesures prises unilatéralement ces dernières années comme la baisse des dotations de fonctionnement des collèges publics pour ne citer qu’elle. Cette baisse de moitié des crédits de la partie « activités pédagogiques » a contribué à réduire l’offre culturelle proposée à des élèves, qui pour beaucoup, n’ont que l’école publique pour avoir accès à la culture. Une culture qui renferme pourtant l’essentiel des codes et usages qui régissent une société de plus en plus inégalitaire dans laquelle ces élèves vont devenir adultes.

Concernant les politiques éducatives départementales, nous sommes satisfaits de constater que le département va reprendre le renouvellement des classes pupitres. Nous demandons que celui-ci, ainsi que les autres dotations en matériels, soient faits en concertation avec les personnels enseignants et d’éducation afin de répondre à leurs réels besoins.

Depuis plusieurs années, la FSU exprime sa profonde opposition à l’externalisation des fonctions d’entretien général des collèges publics. Nous sommes donc satisfaits de constater que le département confirme l’importance d’avoir un agent de maintenance qualifié au sein de chaque établissement. Nous ne pouvons que regretter qu’il aura fallu attendre deux ans et une étude pour arriver à ce constat alors même, que les professionnels de terrain que nous sommes ont toujours affirmé cette évidence dans cette instance. C’est pourquoi nous demandons une nouvelle fois au Président du Conseil Départemental et aux élus de mettre fin au projet d’externalisation de l’entretien général des collèges. La présence continue des agents d’entretien est aussi importante que celles des agents de maintenance. Ils assument des missions qui vont bien au-delà de l’entretien des locaux des collèges, en étant aux côtés des élèves et des personnels toute la journée. La FSU revendique le maintien ou la création des postes d’agents pour renforcer les équipes présentes au quotidien dans les collèges publics du Nord. Elle s’oppose donc à la précarisation de ces postes. La suppression brutale des contrats aidés par l’État a renvoyé des milliers de personnes dans l’ultra-précarité. Cela devrait servir de leçon aux collectivités pour que celles-ci créent les emplois pérennes et statutaires afin d’assurer les missions de service public plutôt que d’avoir recours à des contrats toujours plus précaires. Les Parcours Emploi Compétences ne sont qu’un énième type d’emplois précaires en attendant le suivant. Si l’on ne veut pas revivre l’épisode des contrats aidés dans quelques années, il faut que ces PEC débouchent sur des emplois statutaires puisqu’ils sont essentiels au fonctionnement des écoles, collèges et lycées.

Dans le premier degré, le dédoublement des CP en REP et CE1 en REP+ a eu pour conséquence d’alourdir les effectifs dans les classes du cycle 3. Cela a également créé des difficultés d’organisation pour les écoles. Dans de nombreux cas, les locaux sont en nombre insuffisant pour scolariser les élèves suivant les nouvelles modalités imposées sans aucune concertation aux communes. La FSU rappelle que la baisse des effectifs dans toutes les classes reste un critère incontournable pour la réussite de tous les élèves et pas seulement dans les classes du cycle 2. Cela passe par le recrutement en nombre suffisant de professeurs formés, les recrutements de contractuels n’étant certainement pas la solution pour pallier aux insuffisances. Ils introduisent la précarité dans les établissements et les écoles en menaçant directement l’organisation du travail en équipe tant la précarité de ces personnels est synonyme d’incertitudes pour l’avenir. La FSU, à contrario des projets du gouvernement, revendique une école de proximité seule capable de mettre en place la confiance dont parle le Ministre de l’Éducation.
D’autre part, les conditions de passation des évaluations en CP et CE1 augurent mal du respect de la liberté pédagogique qui est l’essence même du métier d’enseignant. Les Professeurs ne sont pas de simples exécutants au service d’une pédagogie s’inspirant de méthodes rétrogrades mais des concepteurs de leurs enseignements qui associent la mise en œuvre des programmes et les résultats de la recherche.

La FSU reste totalement engagée pour la Fonction publique et ses agents, convaincue que les services publics ont un rôle primordial à jouer pour une société plus juste et plus égalitaire. Elle appelle à participer massivement à la journée d’actions organisée le mardi 9 octobre contre la politique sociale « idéologique » du gouvernement qui favorise l’explosion des inégalités et la casse des droits collectifs.