20 janvier 2018

Le SNES dans l’Académie

Rentrée 2018 : préparation de rentrée - DHG des lycées

Préparation de rentrée 2018 dans les lycées de l’académie

Le vendredi 12 janvier 2018 s’est tenu un groupe de travail portant sur l’offre de formation proposée à la rentrée 2018 dans l’académie de Lille. Les documents de travail ont été envoyés aux élus un jour avant la tenue de ce GT. La FSU a estimé qu’il n’était décemment pas possible de travailler en si peu de temps un document de 160 pages et que cela ne laissait pas suffisamment de temps aux élus pour interroger nos syndiqués en établissement afin d’intervenir efficacement en séance.

Dans ces conditions, la FSU a pris ses responsabilités en boycottant le GT. Nous nous sommes retrouvés seuls à quitter ce groupe de travail après avoir lu notre déclaration liminaire, les autres organisations syndicales – pourtant d’accord avec notre analyse – ayant décidé de siéger !
Nous n’avons décidemment pas la même conception du dialogue social.

Le jeudi 18 janvier 2018, s’est également réuni le CTA (comité technique académique) * afin d’évoquer la question de la répartition des moyens pour une démographie en hausse en LGT et en CLG :

Lycées Généraux et Technologiques (LGT) : + 1 335 élèves

LP : - 1 085

CLG : + 852 (-441 en SEGPA)

Malgré cette hausse démographique et des conditions socio-économiques toujours dégradées, l’académie de Lille renoue cette année avec les suppressions de postes dans le 2nd degré puisqu’avec 136 ETP supprimés, nous retrouvons le podium national des suppressions de postes.

Le recteur assume très bien cette pénurie et a décidé de faire porter les efforts sur tous les niveaux, les LP et CLG ayant été épargnés les années précédentes selon lui. Le H/E se tasse donc en CLG et continue de se dégrader en lycée face à une hausse des effectifs constatée depuis plusieurs années maintenant. Les suppressions de postes se répartissent de la façon suivante :

Lycées : + 50 ETP

LP : - 110 ETP

CLG (+ SEGPA) :- 55 + (- 20)

Pour dénoncer cette politique qui met à mal le service public d’éducation nationale en dégradant davantage encore les conditions de travail des élèves et des enseignants, la FSU a décidé de voter lors de CTA. Les organisations syndicales présentes au CTA ont fait de même sauf le SGEN-CFDT qui n’a pas jugé bon de voter contre une politique qui supprime des emplois ! Nos collègues sauront s’en souvenir !

D’ores et déjà, le SNES-FSU appelle les collègues en lycées et collèges à faire grève le mardi 6 février et à participer massivement à la manifestation régionale pour dénoncer les conditions de rentrée dans les lycées de l’académie et pour s’opposer à la réforme du lycée qui annonce des suppressions de postes encore plus importantes.

Enfin, lors de ce CTA, nous ont également été remis les documents présentant les DHG Lycées et LP. Les chefs d’établissement pourront communiquer officiellement les dotations qui sont attribuées aux établissements et lancer les instances de discussion (conseil pédagogique) et de décision (commission permanente et conseil d’administration).

* Élus directement par les personnels lors des élections professionnelles (les prochaines auront lieu en décembre 2018), les représentants des organisations syndicales qui siègent en CTA ont comme interlocuteurs le Recteur, le secrétaire général et ses adjoints. En CTSD, élus de façon indirecte car émanations des résultats aux élections au niveau des départements, les interlocuteurs sont les DASEN.

Vous trouverez ci-dessous les liens pour accéder aux documents (en accès syndiqué avec l’identifiant à 6 chiffres et le mot de passe de 4 lettres majuscules) :

Comparaison DHG 2018/2017

Notice explicative de la DHG en lycée

Offre de formation