21 septembre 2014

Les établissements

Consultation sur le projet de socle commun : peser sur les futurs programmes

La loi dite de « Refondation de l’École de la République » du 8 juillet 2013 a chargé le Conseil Supérieur des Programmes (CSP) de redéfinir le socle commun issu de la loi Fillon de 2005. C’est sur cette nouvelle mouture, rebaptisée « socle commun de connaissances, de compétences et de culture » (http://cache.media.education.gouv.fr/file/06_Juin/38/8/CSP_Socle_commun_de_connaissances_competences_culture_328388.pdf) que porte la consultation, qui aura lieu le 8 octobre dans la plupart des établissements. Le « nouveau socle » doit guider l’écriture des nouveaux programmes d’enseignements de l’école primaire, du collège, mais aussi des différentes voies du lycée.

La section académique rappelle que cette demi-journée doit se dérouler sur les temps d’enseignements (le matin donc), et non en dehors, et que rien n’impose que le 1er degré participe aux débat sur les enjeux du socle relatifs aux programmes de collège : cette consultation appartient aux personnels, et il ne serait pas acceptable que des modalités soient imposées par les chefs d’établissements et les IEN, dans le but d’instrumentaliser le débat à des fins partisanes (opposer les 2 degrés par exemple). D’ailleurs, rappelons que la participation au débat ne peut être exigée qu’en fonction de l’emploi du temps de chacun-e-.

Aucun compte-rendu ne peut être exigé non plus : il est prévu que chaque collègue puisse compléter -en ligne- un questionnaire professionnel individuel, auquel il/elle pourra accéder via un mail reçu sur la messagerie académique.

Afin d’éclairer les enjeux de cette consultation, la section académique propose deux documents :
- un « 4 pages » résumant les analyses du SNES


- une affichette pour le panneau syndical

Par ailleurs, un site ministériel dédié à la consultation sur le socle a été ouvert :
http://eduscol.education.fr/consultations-2014-2015/events/socle-commun-de-connaissances/

Pour l’instant y figurent trois documents :
- Le projet de socle commun de connaissances de compétences et de culture
- La présentation du projet de socle par le conseil supérieur des programmes
- Un document d’aide à l’animation pour la consultation, écrit par la DGESCO

Les positions du S3 en bref :
SOCLE OU PAS SOCLE ?

Les futurs programmes de collège doivent préserver une architecture disciplinaire ambitieuse par niveau, ce qui induit des personnels monovalents, qualifiés et formés sur le plan scientifique.
Des programmes à entrée transversale par cycle conduiraient à la polyvalence et à l’alourdissement de la charge de travail, et accentueraient le tri social.

UN SOCLE QUI PEUT (BIEN MIEUX) FAIRE

Les domaines du socle doivent être intégrés aux enseignements disciplinaires, dont les démarches sont spécifiques. Ces domaines doivent permettre d’articuler les programmes disciplinaires, et non les recouvrir et les diluer.

UN DEBAT STRATEGIQUE : L’EVALUATION

Ni suppression du Diplôme du Brevet, ni retour au Livret de Compétences : l’évaluation doit s’inscrire dans le cadre de programmes définis nationalement, et être dégagée des contraintes locales.